Galerie Napoléon : Planches Originales de bande dessinée
                 Achat / Vente / Gestion de patrimoine

2 rue d’Argenteuil 75001 PARIS
Tél : +33 (0)1 44 61 11 10
Tél du Lundi au Vendredi de 10H à 18H : +33 (0)3 44 86 48 55
Tél : +33 (0)6 58 26 09 79 (contact clients)
Tél : +33 (0)6 14 16 14 91 (contact artistes)
Ouvert du Mercredi au Samedi de 11h30 à 19h30
Ainsi que le Mardi sur rendez-vous
Courriel : contact@galerienapoleon.com

GRIFFE BLANCHE

Diaporama

 

Taho n’a qu’une envie : venger le meurtre de ses parents. Les dieux restant sourds à ses suppliques, il se consacre à assister une bande de braconniers, plutôt bancale, dans leur chasse aux dragons, activité mal vue par les habitants de la contrée pour qui les sauriens sont sacrés. La troupe a sacrément besoin de lui, car leur dernière proie est un « Royal », le plus puissant représentant de son espèce. Blessé à mort par le jeune homme, l’animal, un des derniers de sa race, lui confie un œuf à remettre à ses congénères, le prévenant qu’il y va de la survie de son peuple. Il lui transmet également un don afin de l’aider dans sa quête. Quelle qu’en soit la nature, Taho risque d’en avoir l’utilité : après avoir asservi le Peuple-Singe, le prince des Loups a décidé de s’attaquer au royaume du Dragon. Après Les voyages de Takuan et Chinaman, revoilà un duo bien connu des amateurs de bandes dessinées. Avec La griffe blanche, Serge Le Tendre plonge dans une fantasy aux accents asiatiques. Le canevas proposé semble, pour l’instant, relativement conventionnel : un garçon dont dépend le sort du monde et un tyran aussi sanguinaire qu'impitoyable dont les désirs de domination ne semblent pas connaître de limites. Pourtant, il serait dommage de s’arrêter à ces seuls éléments tant l’histoire proposée est attrayante et bien contée. Si la trame principale – en dehors de résister à l’envahisseur – reste encore nébuleuse, en particulier en ce qui concerne le rôle de la fameuse "griffe blanche", guerrière énigmatique, la mise en place du contexte bénéficie d’un enjeu secondaire avec la sauvegarde de l’œuf de dragon. Le résultat est un récit très alerte, avec des personnages qui, à défaut d’être déjà attachants, intriguent tant leur potentiel paraît important. La lecture de ce premier tome jouit en plus de l’inspiration de TaDuc qui livre un travail soigné, que ce soit au niveau des cadrages, des protagonistes bien caractérisés, des décors précis ou encore des couleurs judicieuses. Ses planches sont pleines de dynamisme et se parcourent avec beaucoup de fluidité. L’œuvre part sur des bases classiques et manque un peu d’épaisseur. Toutefois, l’attrait graphique, la qualité de la narration et les promesses nombreuses et aguichantes font que la suite devrait être attendue. Source : O. Vrignon - Bédétheque

Rechercher




 

ewsletter




Abonnement
Désabonnement
 

ews

Jaime CALDERON

Lire la suite >>

ews

Infos auteurs

Amis auteurs, nous proposons nos services pour exposer ou vendre vos originaux. N'hésitez pas à nous contacter. Pour celà, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous.

Lire la suite >>